Et l'Histoire ? Quelle est-elle ?

C’est en 2009 que la Compagnie 21 fait ses premiers pas à l’initiative de Sylvain Guichard, son fondateur.

 

Fraîchement diplômé de l’ENSATT et inspiré par son travail avec Anatoly Vassiliev, Christian Schiaretti, Matthias Langhoff et Michel Raskine, il réunit Sophie Berneyron, Yan Richard et Tristan Willmott autour d’un texte qui sera le projet fondateur de la compagnie :

Music Hall, de Jean-Luc Lagarce, un monologue à trois voix, créé en 2011, racontant l’histoire vraie ou fantasmée de trois artistes de la scène.

 

L’aventure démarre donc avec ce premier spectacle qui se crée au gré de nombreuses résidences itinérantes à travers la France, où le travail au plateau se fait la porte ouverte aux rencontres avec un lieu et ses habitants. La vision est collective, chaque expression est celle de son auteur et non une commande du metteur en scène. Chacun parle du projet de son propre point de vue, du metteur en scène à l’administrateur et ce, tout au long des différentes étapes de création du spectacle.

La compagnie trouve alors son identité artistique à travers cette méthode de répétition : un théâtre rythmé, aux ruptures dramaturgiques franches afin de créer du relief, la place de l’acteur y est centrale, le quatrième mur souvent brisé voire absent, la parole directe et au présent.

Parallèlement, la Compagnie 21 mobilise avec le projet Matière Théâtre plusieurs artistes tourangeaux dans les écoles, les collèges et les lycées du département dans une volonté de recherche artistique à travers la transmission.

En 2014, Cécile Gaurand rejoint la Compagnie 21 en tant qu'attachée de production et l’équipe artistique étoffée des présences d’Emilie Hamou et d’Alberto Cano, créé un nouveau spectacle : 

 

Le Débit de Pain, de Bertolt Brecht, une pièce inachevée et quasiment jamais montée en France, racontant les conséquences dramatiques de la crise économique sur les habitants d’un petit quartier. La rencontre entre le théâtre épique-didactique de Bertolt Brecht et la méthode de la compagnie a permis à l’équipe artistique de développer son envie de questionnement de la société, sans manichéisme, sa capacité à créer des espaces communs de pensée politique et philosophique et la mise en action du spectateur.
 

En 2016, c’est avec une nouvelle équipe composée de Zoé Bennett et de Brice Carrois, que Sylvain Guichard créé une première fois Dis Horatio…, une version contée du Hamlet de William Shakespeare où Horatio donne à entendre l’histoire de son ami avec l’aide de deux acteurs interprétant l’ensemble des personnages.
C'est finalement en 2018, avec Stéphane Foucher, Alexandre Finck et toujours Zoé Bennett, que la version définitive du spectacle est créé.

 

Depuis, la Compagnie 21 réunit plusieurs salariés et de nombreux bénévoles, impliqués dans la direction. Elle est également l’une des compagnies fondatrices de La Grande Régie. Ce collectif de compagnies de théâtre d'Indre-et-Loire défend un théâtre actuel, vecteur de lien social et de réflexion citoyenne tout en s’impliquant dans le champ culturel régional.
 

Un nouveau projet autour de la pièce Les Oiseaux d’Aristophane et des concepts d’utopie est aujourd’hui en chantier et verra le jour en 2021.
 

Crédits photo ©Clémentine Brissi - ©Pierre Voyard - ©Clémentine Brissi et ©M[Art]ha

© 2019 by Sylvain Guichard.

contact : compagnie21@live.fr

MENTIONS LÉGALES - COMPAGNIE 21 - ASSOCIATION LOI 1901 crée le 28/12/2005

SIRET : 52280737900030 - APE : 9001Z - LICENCES 2 ET 3 : en cours de renouvellement 

  • w-facebook